menu

Éthologie développementale et psychologie cognitive


chercheurs

G. Brand, R. Brochard, A. Destrez, K. Durand, A. Leleu, R. Soussignan.

IngÉnieurs et techniciens

V. Boulanger, S. Martin, B. Patris.

doctorants

A. Baccarani, F. Poncet, D. Rekow, M. Tassone.

L'équipe en détail Ouvrir tous les onglets

Le domaine de recherche de l’équipe couvre les mécanismes comportementaux et cognitifs de l’olfaction, ainsi que ses fonctions dans le développement adaptatif des jeunes mammifères, plus spécifiquement des enfants humains.

    Plusieurs thèmes sont privilégiés :
  •  
  • - Le pouvoir régulateur de l’olfaction sur les interactions sociales et les comportements ingestifs au cours du développement, de la période fœtale à la puberté. Les travaux actuels portent sur les nouveau-nés de mammifères dont la viabilité dépend pour partie de spécialisations sensorielles destinées à détecter des informations olfactives critiques. Un effort particulier est dédié à la caractérisation éthologique et chimique de composés odorants éthologiquement actifs et de phéromones émis dans les sécrétions mammaires et le lait, et à la compréhension des processus sous-jacents de traitement nerveux.
  •  
  • - La canalisation épigénétique des performances olfactives et leurs fonctions adaptatives au cours des transitions typiques (naissance, sevrage) et atypiques du développement précoce, ces dernières étant imposées par l’expérimentation (chez des modèles animaux) ou par le contexte biomédical (naissance prématurée, séparation mère-enfant, handicap sensoriel). Une attention particulière est portée sur le rôle de l’olfaction dans la formation d’attentes perceptives/affectives qui promeuvent l’adaptation physiologique et émotionnelle du jeune organisme face aux discontinuités environnementales imposées par les transitions du développement.
  •  
  • - Les processus par lesquels la signification affective et cognitive des odeurs émerge au cours de l’enfance, et surtout les conditions dans lesquelles elles contribuent à l’élaboration de représentations multimodales, et les traitements sémantiques et linguistiques par lesquels ces représentations sont organisées et affinées. Nos travaux actuels visent à comprendre comment les odeurs guident ou modulent la prise de l’information, et comment elles sont intégrées au flux des informations reçues par les autres sens dans la formation des connaissances sur l’environnement physique, biotique et social.
  •  
  • - L’alimentation constitue une situation propice à l’analyse de l’intégration multisensorielle de l’olfaction dans un contexte fonctionnel avéré. Du fait de son pouvoir de régulation évident, l’alliesthésie (désignant les fluctuations normales des réponses hédoniques entre les états de besoin et de satiété) constitue le modèle de choix pour une analyse expérimentale des interactions complexes entre facteurs sensoriels, motivationnels, expérientiels, et cognitifs dans le contrôle des décisions ingestives. Elle est étudiée au cours du développement et dans des situations pathologiques (anorexie, obésité).
  •  L'Homme
  •  Rongeur
  •  Lapin

offres emplois/stages

Aucune offre actuellement pour cette équipe