menu

Déterminants du comportement alimentaire au cours de la vie, relations avec la santé


chercheurs

S. Chambaron, S. Issanchou, S. Monnery Patris, C. Schwartz, C. Sulmont Rossé.

IngÉnieurs et techniciens

C. Bernad, P. Brugaillères, C. Chabanet, V. Feyen, D. Litime, E. Szleper, V. Van Wymelbeke.

doctorants

S. De Rosso, S. Fleury, M. Mas, J. Melendrez Ruiz, K. Philippe, D. Poquet.

Post-doctorants

I. Zsoldos.

L’équipe rassemble des compétences multidisciplinaires : comportement alimentaire, évaluation sensorielle, psychologie développementale et cognitive, éthologie, nutrition et statistiques.
Malgré les initiatives visant à la prévention nutritionnelle de la santé de la population, les habitudes alimentaires restent encore trop souvent éloignées des recommandations. Dans ce contexte, il est important de mieux comprendre comment les comportements alimentaires se forment dans la petite enfance, comment ils évoluent au cours de la vie et comment ils sont associés à la dénutrition du sujet âgé. Cette connaissance doit permettre d’identifier des leviers potentiels favorisant des comportements plus en adéquation avec les recommandations tout en maintenant le plaisir à manger des consommateurs.

Mots-clés : nourrissons, enfants, seniors, perception sensorielle, apprentissage, pratiques parentales, surpoids, dénutrition.

Thématique : Nous étudions les déterminants sensoriels et cognitifs du comportement alimentaire (préférences, choix, consommation), leur développement pendant l’enfance et leur évolution au cours de la vie.

L'équipe en détail Ouvrir tous les onglets

Notre objectif est de mieux comprendre les déterminants des comportements alimentaires en s’intéressant aux caractéristiques sensorielles et aux propriétés nutritionnelles des aliments mais également aux expériences antérieures des individus et à leurs caractéristiques psychologiques et cognitives.

Thème 1 : Développement précoce des préférences et des comportements alimentaires

  • - Poids de différents facteurs pouvant expliquer les préférences ou comportements alimentaires dans la petite enfance sur la base de données de cohortes et en utilisant des approches de modélisation statistique.
  • - Efficacité relative de différents mécanismes d’apprentissage grâce à des études interventionnelles.
  • - Rôle des expositions sur l’attraction pour les aliments sucrés et les réponses cérébrales à des solutions sucrées.
  • - Évolution du contrôle de la prise alimentaire chez le nourrisson et pendant la petite enfance : poids des pratiques maternelles.
  • - Rôle des pratiques parentales, de la réactivité chimiosensorielle et des expériences sur les préférences et les rejets alimentaires et sur les comportements néophobiques

Thème 2 : Rôle des mécanismes perceptifs et cognitifs sur les préférences et comportements alimentaires

  • - Rôle des caractéristiques sensorielles
  • - Rôle des mécanismes implicites (effet d’amorçage)
  • - Effet du contexte et de l’information

Thème 3 : Impact du comportement alimentaire sur le statut nutritionnel de la personne âgée

  • - Caractérisation de la variabilité des préférences et des pratiques alimentaires au sein de la population âgée
  • - Rôle de facteurs sensoriels, psychologiques et sociaux sur la perte d’appétit
  • - Développement d'une offre alimentaire adaptée aux capacités chimio-sensorielles et bucco-dentaires

Évaluation sensorielle

- Mesures de l’appréciation pour différents aliments ou stimulus sensoriels
- Approches qualitatives (entretiens, groupes focus) et quantitatives (questionnaires)
- Psychophysique : mesures de la sensibilité gustative ou olfactive

Éthologie

Observation des comportements : en contexte habituel de consommation (domicile familial, crèche, cantine scolaire, maison de retraite…) ou en situation expérimentale au laboratoire.

Psychologie

Tests de psychologie expérimentale : tâches d’association, de catégorisation, classements, paradigmes d’amorçage…

Physiologie

Recueil de l’activité cérébrale en réponse à des stimulations visuelles, olfactives ou gustatives via l’électroencéphalographie (EEG) ou via l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf)

Statistiques

Modélisation statistique des préférences ou comportements

L'Homme

Nos travaux s’intéressent au comportement alimentaire de l’Homme tout au long de la vie, avec des approches ciblées sur l’enfance (nourrisson, enfant) et la population âgée (personnes autonomes, dépendantes et hospitalisées).

Projet Opaline : Observatoire des Préférences Alimentaires du Nourrisson et de l’Enfant

Expliquer la variabilité des préférences alimentaires du jeune enfant par les expositions sensorielles précoces, la conduite de la diversification alimentaire et les pratiques parentales en matière d’alimentation.

En savoir plus

Projet Habeat

Comparer différentes stratégies pour faire accepter un nouvel aliment et étudier les facteurs associés aux capacités de contrôle de la prise alimentaire chez les jeunes enfants.

En savoir plus

Projet Sofi

Etudier les déterminants socio-culturel des pratiques alimentaires dans l'enfance en se basant sur les données de plusieurs cohortes de naissance en cours (Elfe, EDEN et OPALINE ).

En savoir plus sur l'étude Elfe      En savoir plus sur l'étude EDEN      En savoir plus sur l'étude OPALINE

Projet Punch

Mieux comprendre les déterminants des comportements alimentaires des nourrissons et des enfants afin de proposer des leviers d’actions permettant d’augmenter la consommation d’aliments recommandés pour la santé, de diminuer la consommation d’aliments pouvant avoir des effets délétères sur la santé et de réduire la consommation excessive d’aliments.

Projet Aupalesens

Evaluer l’impact de facteurs sensoriels sur la prise alimentaire des seniors afin de lutter contre la dénutrition au sein de cette population.

En savoir plus

Projet Renessens

Développer des solutions permettant d’adapter l’offre alimentaire aux besoins, capacités et préférences des personnes âgées dépendantes pour leur alimentation.

En savoir plus

Projet Alimasens

Développer et proposer une offre alimentaire adaptée aux difficultés masticatoires des personnes âgées en combinant plaisir et confort à manger avec efficacité nutritionnelle.

En savoir plus

Projet Qualiment PATATE

Physiologie orale et Acceptabilité de la Texture de l'AlimenT chez le jeune Enfant.

Maier-Nöth, A., Schaal, B., Leathwood, P., & Issanchou, S. (2016). The lasting influences of early food-related variety experience: A longitudinal study of vegetable acceptance from 5 months to 6 years in two populations. PloS one, 11, e0151356.

Monnery-Patris, S., Marty, L., Bayer, F., Nicklaus, S., & Chambaron, S. (2016). Explicit and implicit tasks for assessing hedonic-versus nutrition-based attitudes towards food in French children. Appetite, 96, 580-587.

Chambaron, S., Chisin, Q., Chabanet, C., Issanchou, S., & Brand, G. (2015). Impact of olfactory and auditory priming on the attraction towards foods with high energy density. Appetite, 95, 74-80.

Divert, C., Laghmaoui, R., Crema, C., Issanchou, S., Van Wymelbeke, V., & Sulmont-Rossé, C. (2015). Improving meal context in nursing homes. Impact of four strategies on food intake and meal pleasure. Appetite, 84, 139-147.

Lange, C., Combris, P., Issanchou, S., & Schlich, P. (2015). Impact of information and in-home sensory exposure on liking and willingness to pay: the beginning of Fairtrade labeled coffee in France. Food Research International, 76, 317-324.

Monnery-Patris, S., Wagner, S., Rigal, N., Schwartz, C., Chabanet, C., Issanchou, S., & Nicklaus, S. (2015). Smell differential reactivity, but not taste differential reactivity, is related to food neophobia in toddlers. Appetite, 95, 303-309.

Remy, E., Issanchou, S., Chabanet, C., Boggio, V., & Nicklaus, S. (2015). Impact of adiposity, age, sex and maternal feeding practices on eating in the absence of hunger and caloric compensation in preschool children. International Journal of Obesity, 39, 925-930.

Sulmont-Rossé, C., Maître, I., Amand, M., Symoneaux, R., Van Wymelbeke, V., Caumon, E., Tavarès, J., & Issanchou, S. (2015). Evidence for different patterns of chemosensory alterations in the elderly population: impact of age versus dependency. Chemical Senses, 40, 153-164.

Maitre, I., Van Wymelbeke, V., Amand, M., Vigneau, E., Issanchou, S., & Sulmont-Rossé, C. (2014). Food pickiness in the elderly: Relationship with dependency and malnutrition. Food Quality and Preference, 32, 145-151.

Remy, E., Divert, C., Rousselot, J., Brondel, L., Issanchou, S., & Nicklaus, S. (2014). Impact of energy density on liking for sweet beverages and caloric-adjustment conditioning in children. American Journal of Clinical Nutrition, 100, 1052-1058.

  • ANR
  • Conseil Régional de Bourgogne
  • FEDER
  • Europe
  • Qualiment
  • Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

offres emplois/stages

Aucune offre actuellement pour cette équipe