Exploring the microbial world To better protect our environment

Partenariat

Projets

Programme BioIndicateurs - ADEME (2009 - 2012)

Les objectifs généraux du programme BioIndicateurs de l'ADEME sont de fournir aux secteurs économiques et aux acteurs publics de nouveaux outils de surveillance, de caractérisation et d'évaluation des risques basés sur les propriétés biologiques du sol.


L'ADEME étant notamment missionnée sur la prévention de la pollution des sols, la gestion des sites et sols pollués et l'évaluation des impacts environnementaux liés aux retombées atmosphériques et à la gestion biologique des déchets, elle souhaite promouvoir le développement de bioindicateurs destinés à :
(a) la surveillance de la qualité des sols pour laquelle des bioindicateurs simples à mesurer, peu chers et répétables sont nécessaires.
(b) la caractérisation approfondie de l'état biologique des sols pour laquelle des techniques plus complexes pourront être mises en oeœuvre. 
(c) l'évaluation détaillée des risques pour les écosystèmes sur les sites pollués pour laquelle une méthodologie plus complète est nécessaire notamment afin de relier les effets observés à des niveaux d'exposition. 

 

Le programme a été séquencé en 2 phases : une première phase de développement et une seconde de validation des indicateurs.
- La première phase, initiée suite à l'appel à projets lancé en 2004 (présenté pour information en CNA le 22 juin 2004, annexe I), a pris fin en 2008. L'objectif spécifique de cette phase était d'évaluer différents bioindicateurs existants et de favoriser l'émergence de nouveau bioindicateurs. Ainsi, cette première phase a réunit 37 équipes, impliquées dans 19 projets (6 projets retenus dans le cadre de l'appel à projets 2004, 5 thèses cofinancées par l'ADEME et 8 projets rattachés par la suite1) (annexe II). Plus de 80 indicateurs biologiques ont été évalués (de l'état cellulaire jusqu'aux populations), sur des végétaux, des animaux et des microorganismes.
- La seconde phase, démarrée en 2009, a pour objectif de tester un ensemble de bioindicateurs jugés les plus pertinents et les plus opérationnels sur un nombre défini de sites ateliers, choisis en fonction des thématiques couvertes par l'ADEME (ex : épandage de déchets, sites contaminés, retombées atmosphériques, gestion de la matière organique, pollution diffuse des sols par les pratiques agricoles).

 

Pages