Jean-Loup LECOEUR

gris Doctorant en sociologie
vert Institution : AgroSup Dijon
gris Mail : jean-loup.lecoeur@agrosupdijon.fr

Sujet de thèse :
« Changement de pratiques alimentaires et transition : une comparaison franco-norvégienne »

Encadrant : Mathieu DUBOYS-DE-LABARRE (MCF, AgroSup Dijon)

Résumé : Cette thèse se situe dans la continuité du projet de recherche Européen Strength2food tant au niveau du sujet (consommation alimentaire et transition) que de la méthode (socio-ethnographique). Ce travail propose d’étudier les dynamiques de changements de pratiques alimentaires en relation avec la transition dans deux pays. L’objectif sera d’analyser les trajectoires et l’activité quotidienne de mangeurs. Un travail ethnographique sera réalisé sur une quarantaine de familles situées en France (région dijonnaise) et en Norvège (région d’Oslo).

Cette approche qualitative reposera sur de l’observation participante (approvisionnement, stockage, préparation et consommation des aliments) et des entretiens semi-directifs. Chaque famille sera enquêtée à trois saisons différentes. Par ailleurs, le matériau déjà recueilli dans le cadre du projet strenght2Food (12 familles) sera exploité. Ces méthodes permettront une approche fine du « faire alimentaire » en rapport avec la « transition » (compost, tri des déchets, choix des achats, alimentation en circuits courts, bio, de saison, etc.) et de recueillir les discours qui les mettent en sens.

La thèse s’inscrit dans le champ de la socio-anthropologie de l’alimentation. Elle s’appuie plus particulièrement sur les approches en terme de réflexivité alimentaire et leurs rapports au changement.

Ce travail vise à inverser le regard sur la notion de « transition ». Au travers d’une ethnographie par le bas, il s’agira de la déconstruire en partant de la réalité qu’elle recouvre (ou non) en termes pratiques et idéels pour les mangeurs.