Angelo MORO

gris Doctorant en sociologie
gris Institution : Université de Bourgogne
gris Mail : angelo.moro@inra.fr ; moroangelo91@gmail.com

Thèse de sociologie

Titre provisoire de la thèse : Les délégué-es ouvriers-ères en Italie. Socio-histoire d’un métier politique populaire. Le cas d’une usine en milieu rural, 1969-2019.

Thèse en préparation depuis septembre 2016.

Domaines de recherche : syndicalisme, travail, militantisme, classes populaires.

Méthodes mobilisées : entretiens semi-directifs, analyse de documents d’archive, observation ethnographique, exploitation d’une base de données (statistique descriptive et inférentielle).

Encadrants : Julian Mischi, Directeur de recherche, INRA (directeur principal); Stéphane Beaud, Professeur de sociologie, Université de Poitiers (co-directeur).

 

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture

  • (2019), « Un métier syndical au féminin ? Rôles et pratiques des déléguées ouvrières dans une usine mixte », Sociologie du travail, vol. 61, n° 3. [En ligne]
  • (2019), avec Rinaldini M., Staccioli J., Virgilito M-C., « Control in the era of surveillance capitalism: an empirical investigation of Italian Industry 4.0 factories », Journal of Industrial and Business Economics, vol. 46, n° 3, p. 347-460. [En ligne]
  • (2017), « Alla ricerca della classe perduta. I mondi operai nella sociologia francese dagli anni ’80 ad oggi », Cambio. Rivista sulle trasformazioni sociali, n° 14, p. 113-136. [PDF]
  • (2015), « Generations on the Line. Working Class Culture and Generational Conflict among Workers at an Italian Factory », Cambio. Rivista sulle trasformazioni sociali, n° 10, p. 41-53. [PDF]
  • (2014), « Les Italiens de Paris et la squadra azzurra. Variations dans le jeu des identifications, nationales ou territoriales », Savoir/Agir, n° 30, p. 57-67. [En ligne]

Chapitres d’ouvrage

  • (2017), « « Je vends… une compétence ! » Un consultant du 16e arrondissement », in M. Offerlé (sous la direction de), Patrons en France, Paris, La Découverte, p. 481-494. [En ligne]

Comptes rendus de lecture

  • (2019), « Maxime Quijoux, Adieux au patronat. Luttes et gestion ouvrières dans une usine reprise en coopérative », Lectures, Les comptes rendus. [En ligne]
  • (2018), « Alain Dewerpe, Les mondes de l’industrie. L’Ansaldo, un capitalisme à l’italienne », Lectures, Les comptes rendus. [En ligne]
  • (2015), « Alberto Burgio, Gramsci. Il sistema in movimento », Ordines. Per un sapere interdisciplinare sulle istituzioni europee, n° 2, p. 384-389. [PDF]

 

Communications

  • (2019 – à venir), « Beyond a Generational Perspective on the ‘Unmaking of the Working Class’? Insights on the Transmission of ‘Cultures of Solidarity’ in an Italian Factory », communication au colloque « Class without conscience. The politics of fragmented class identities », Scuola Normale Superiore de Pise, Département de sociologie et science politique, Florence, 14-15 novembre 2019.
  • (2019 – à venir), « Les déléguées du personnel dans une grande usine italienne », communication à la journée d’études « Actualité des études de genre. Genre et travail politique », Université de Bourgogne, Centre George Chevrier, Dijon, 8 novembre 2019.
  • (2019), « 25 ans après la RSU : toujours delegati ? Classements et reclassements des représentants des salariés dans une usine italienne », communication au RT18 (Relations professionnelles) du 8ème Congrès de l’Association Française de Sociologie, Aix-en-Provence, 27-30 août 2019.
  • (2019), « Un “eterno ritorno” sulla condizione operaia? Spunti e riflessioni a partire dal trentennale dibattito francese sui mondi operai contemporanei », communication à la session thématique « Operai 4.0: processi organizzativi e di lavoro, azione collettiva e partecipazione politica » du 3ème congrès de la Société Italienne de Sociologie Économique (SISEC), Naples, 31 janvier-2 février 2019.
  • (2018), « La relation syndicale comme lien personnel. Comment les délégués syndicaux créent, maintiennent et mobilisent leurs rapports avec la base ouvrière ? Le cas d’une usine italienne », communication au colloque « La citoyenneté industrielle. Perspectives Sud Nord », Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporaine (IRMC), Tunis, 25-27 juin 2018.
  • (2017), « Produire les générations ? Politiques de gestion de la main d’œuvre et transmission de la culture ouvrière dans une usine italienne », communication à la session thématique « Archiver la révolte » du 4ème colloque international « Penser l’émancipation », Université Paris Nanterre, Nanterre, 13-16 septembre 2017.
  • (2016), « Communism Is Dead, Long Live the Labor Movement? », communication à la RC44 (Labour Movements) Roundtables Session du 3ème Forum de Sociologie de l’Association Internationale de Sociologie (ISA), Vienne, 10-14 juillet 2016.
  • (2016), « Lutter pour la mémoire de la lutte? Jeunes militant-e-s et ancienne culture ouvrière dans une usine mécanique de la Toscane « rouge » », communication à la session thématique « Analyse des continuités et ruptures dans les formes d’organisation » du 3ème colloque international « Penser l’émancipation », Université libre de Bruxelles, Bruxelles, 28-30 janvier 2016.
  • (2015), « Diventare un popolo, fare una classe. Rileggere oggi The making of the English Working Class di E. P. Thompson », communication à la journée d’études « Il ventriloquo del popolo. Giornata di studi sul populismo », Scuola Superiore Sant’Anna, Pise, 3 juillet 2015.
  • (2014), « Un’eredità intrasmissibile? Inchiesta sulle generazioni operaie in una fabbrica italiana », communication à la session thématique « Antropologia applicata nei contesti del lavoro e dello sviluppo locale » du 2ème congrès de la Société Italienne d’Anthropologie Appliquée (SIAA), Rimini, 12-13 décembre 2014.

 

Enseignement

Agent temporaire vacataire, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut d’administration économique et sociale, année universitaire 2018-2019 :

  • Chargé de travaux dirigés (24h), cours de “Sociologie des groupes sociaux”, Licence 1 AES – 1er semestre, enseignante CM Valérie Asensi.
  • Chargé de travaux dirigés (48h), cours de “Sociologie des groupes sociaux”, Licence 1 AES – 2ème semestre, enseignant CM Camille François.

 

Animation de la recherche

  • Atelier de lecture “Conflictualités au travail” (une séance par mois)
    École Normale Supérieure de Paris, Département de Sciences Sociales [programmes pour les années universitaires 2016-2017, 2017-2018, 2018-2019].
    Co-organisation et co-animation avec Chloé Biaggi, Anaïs Bonanno, Juan Sebastian Carbonnel, Cyrine Gardes, Quentin Schnapper, Lucas Tranchant.
  • Journée d’études “A new industrial revolution? Labour, technology and the automotive industry”
    Scuola Superiore Sant’Anna de Pise, Institute of Economics, 31 mai 2018 [programme].
    Co-organisation et co-animation avec Armanda Cetrulo.
  • Journée d’études “Conflits, résistances et tensions dans le monde du travail”
    École Normale Supérieure de Paris, Département de Sciences Sociales, 18 décembre 2017 [programme].
    Co-organisation et co-animation avec Chloé Biaggi, Anaïs Bonanno, Juan Sebastian Carbonnel, Cyrine Gardes, Quentin Schnapper, Lucas Tranchant.

 

Formation

  • 2013- 2016 : Élève de la sélection internationale de l’École normale supérieure, Département de sciences sociales.
  • 2015-2016 : Master 2 Pratiques de l’interdisciplinarité dans les sciences sociales, ENS-EHESS, mention très bien.
  • 2013-2014 : Master 1 Pratiques de l’interdisciplinarité dans les sciences sociales, ENS-EHESS, mention très bien.
  • 2010-2016 : Élève de la Scuola superiore sant’Anna de Pise, Classe de sciences sociales.
  • 2013-2016 : Laurea magistrale en sociologie et recherche sociale, Université de Florence, mention 110/110 cum laude.
  • 2010-2013 : Laurea en sciences politiques et relations internationales, Université de Pise, mention 110/110 cum laude.