Axe Dynamiques et aménagement des territoires (DAT)

Contact des animatrices de l’axe DAT

  • CR en Économie
  • Institution : INRA
  • Tél : 03.80.77.25.36
  • Mail : sophie.legras@inra.fr.

  • Prof.  en Économie
  • Institution : AGROSUP DIJON
  • Tél : sans
  • Mail : julie.le-gallo@inra.fr.

  • Prof. en Économie
  • Institution : AGROSUP DIJON
  • Tél : 03.80.77.29.03
  • Mail : corinne.tanguy@inra.fr.

L’axe « Dynamiques et aménagement des territoires » traite des transformations économiques et sociales des espaces ruraux et périurbains. Ces espaces sont des lieux de production, accueillant des activités économiques agricoles, agro-alimentaires, industrielles et présentielles, des lieux résidentiels et récréatifs, enfin des lieux dédiés à la conservation des milieux naturels. Cette multiplication des usages a des répercussions importantes sur les modes d’occupation de l’espace et sur la gouvernance des territoires.

Nos recherches interrogent les déterminants des dynamiques des activités et des populations puis leurs effets sur les changements d’usage du sol.  Elles abordent aussi les formes de gouvernance et d’action publique territoriale.

Les travaux sont structurés selon trois dimensions :

1/ Décrire la répartition des activités et des emplois et expliquer leurs dynamiques spatiales

(i) L’organisation spatiale actuelle des activités agricoles assure-t-elle simultanément la production de denrées alimentaires et la fourniture de services environnementaux ? Dans le cas contraire, quelle organisation le permettrait ?

(ii) Comment se caractérisent les marchés du travail dans les espaces de faible densité ? Quelles stratégies mettent en place les acteurs de filières agroalimentaires pour répondre aux enjeux de compétitivité et de développement durable ? Comment mobilisent-ils les ressources locales ? Quel est l’impact de la régulation des activités sur les modes de coordination ?

2/ Caractériser les mutations des usages du sol sur la période passée, prévoir les mutations à venir (déterminants et conséquences). Les changements d’usages agricoles des sols et les trajectoires d’urbanisation sont étudiés en lien avec les enjeux de préservation de l’environnement.

(i) Quels sont les changements d’usages agricoles des sols ? Quel rôle jouent les débouchés, les conditions pédo-climatiques et les préoccupations environnementales dans ces évolutions ? Quels sont les effets de ces mutations sur la fourniture de services écosystémiques ?

(ii) Quelles sont les changements dans les usages résidentiels des sols ? Quel rôle jouent les aménités naturelles dans les trajectoires d’urbanisation ? Par quels processus ces aménités peuvent-elles être dégradées et modifier les décisions de localisation résidentielle ?

3/ Analyser et évaluer les nouvelles formes de gouvernance et les politiques publiques territoriales.

(i) Au niveau local : quels sont les déterminants de la coopération intercommunale et ses effets sur la politique fiscale locale ? Quelle est l’architecture fiscale optimale dans le cadre de la politique énergétique ? Quelles actions publiques locales mettre en œuvre pour concilier : usages de production agricole et préservation des sols  ou usages résidentiels des sols et préservation de l’environnement ? Comment la prise en compte des biens publics induit-elle des changements ou des innovations institutionnelles dans les orientations de la politique agricole commune ?

(ii) Au niveau national et européen : quels sont les effets des fonds européens sur les projets de territoire et sur la concurrence entre régions ? Quelle est l’efficacité des politiques territorialisées de l’emploi sur la demande de travail ? Quel est l’effet des politiques environnementales territorialisées sur l’environnement ?